L’addiction aux jeux vidéo : que faire que dire ?

Votre enfant passe son temps devant des jeux vidéo ? En tant que parent, cette addiction à un écran vous inquiète ? Dans cet article, trouvez des moyens d’agir, par la parole et par les actes.

 

Précédemment, vous avez lu que les écrans pouvaient avoir une mauvaise influence sur vos enfants. Maintenant, comment empêcher votre enfant d’être accro aux vidéos ? Que faire et que dire ? Voyons comment limiter et contrôler son utilisation des jeux vidéo.

Retrouvez tout le contenu de l'article dans cette vidéo :

 

Dialoguez avec votre enfant

Commencez par essayer de comprendre pourquoi l’enfant, ou l’adolescent, est dépendant des vidéos. Y a-t-il un problème psychologique et lequel ? Pourquoi a-t-il besoin de se réfugier dans les écrans ? Manque-t-il de confiance en lui ? A-t-il peur des autres ? A-t-il des angoisses dont il n’ose parler ?

Discutez avec lui des jeux virtuels qui le captivent. D’une part, vous partagez ainsi les centres d’intérêt de votre enfant. D’autre part, vous pourrez vous renseigner au sujet de ces jeux. Quels messages véhiculent-ils ? Pourquoi est-il fasciné par l’écran ?

Parlez, avec lui, des dangers des jeux vidéo. Informez-le de manière à ce qu’il ne se représente pas la réalité comme dans les vidéos. Par exemple, dans le domaine de la sexualité, les jeux vidéo favorisent le sexisme et la violence. Or ce n’est certainement pas le bon moyen de résoudre les conflits.

Contrôlez sa consommation de jeux vidéo

Limitez le temps d’accès à l’écran. Veillez à ne pas laisser d’ordinateur ou de télévision dans sa chambre. Évitez les jeux de guerre, tels que Call of Duty ou GTA, interdits aux moins de 18 ans.

À la place, favorisez l’accès à d’autres divertissements. N’offrez pas que des jeux vidéo à votre enfant, mais aussi des livres ou des jeux non-virtuels. Encouragez-le à faire des sorties avec ses copains (mais pas pour faire des parties de jeux vidéo !).

Contrôlez les jeux virtuels auxquels il joue

Encouragez-le à s’intéresser à des jeux pro-sociaux, ceux dans lesquels on aide les autres pour gagner. Cela permet de développer l’altruisme, c’est-à-dire le souhait d’aider autrui et de contribuer à son bonheur.

Par exemple, Animal Crossing est un jeu vidéo pro-social, puisque le joueur tente d’améliorer le bien-être des habitants et de devenir le maire du village.

Proposez-lui les jeux de stratégie tels que Civilisation, de construction comme Mein Kraft, ou encore de simulation tel que Farming Simulator. Par ailleurs, les jeux en groupe, comme la Wii, sont moins désocialisants. Idem pour les jeux vidéo en équipe, tels que FIFA.

L’enfant est moins enclin à s’isoler quand il comprend que la victoire se fait à plusieurs.

Aidez votre enfant à se déconnecter des jeux vidéo

Même si vous voulez que votre enfant arrête de jouer, ne débranchez pas son jeu en pleine partie, au moment où il va atteindre un niveau supérieur ! Mais n’attendez pas des heures non plus qu’il finisse son jeu !

Pour qu’il se déconnecte du jeu, proposez-lui une autre activité. En effet, Les choix possibles sont nombreux : jeu en plein air, sport, jeu de société, aide aux tâches ménagères, etc.

C’est aussi un moyen de lui montrer qu’il peut s’amuser dans un univers réel.

Enfin, n’hésitez pas à le valoriser lorsqu’il réussit à se détacher des écrans, surtout lorsqu’il semblait accro à un monde virtuel.

La prochaine fois, je vous expliquerai comment limiter et contrôler l’utilisation de la télévision dans votre foyer.

Votre livre gratuit : Comment donner confiance en soi à votre enfant ?

 
 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire