Comment guérir de l’agoraphobie ?

 

Dans cet article, vous allez découvrir que l'on peut guérir de l'agoraphobie et qu'elle n'est donc pas une fatalité.

 

 

 

 

Ne pas pouvoir prendre le métro ou entrer dans un lieu public, éprouver des difficultés dans son travail ou dans sa vie sociale dès que l’on est confronté à des situations nouvelles… Voilà le type de difficultés au quotidien qu’éprouvent les agoraphobes. Ces sensations, que la plupart des personnes pensent insurmontables, peuvent être tout à fait maîtrisées grâce à une psychothérapie ciblée.

Voici comment guérir de l'agoraphobie ou du moins atténuer ses effets...

Le point sur l’agoraphobie

On pense souvent que l’agoraphobie, c’est la peur de la foule. Le problème est bien plus large, cela peut également se manifester par la peur d’être seul par exemple. En fait, l’agoraphobie, c’est plutôt la peur d’avoir peur. La personne anticipe la perte de contrôle et c’est ce qui déclenche la crise.

L’agoraphobie touche des adultes généralement entre 18 et 35 ans. Ses origines sont sans doute dues à une prédisposition biologique doublée d’une période de vie générant anxiété ou stress et c’est alors qu’apparaît l’attaque de panique.

Quels sont les symptômes ?

La première crise d'agoraphobie est assez spectaculaire ! Certains la décrivent comme une crise cardiaque et s’en souviennent comme d’un moment très surprenant. Les symptômes les plus courants sont des palpitations, des sueurs, le souffle court accompagné d’un sentiment d’insécurité et de pensées catastrophiques, avec la sensation de s’évanouir, et même de mourir.

Généralement, la peur déclenche les sensations, qui elles-mêmes augmentent la peur, qui accentue encore les sensations, etc… C'est une réaction en chaîne, et c’est la crise de panique. Les conséquences dans la vie de tous les jours se traduisent souvent par un isolement de la vie sociale, des problèmes dans son travail, des tensions dans sa vie de couple…

Comment combattre l'agoraphobie ?

Des groupes de thérapie existent notamment à l’hôpital Louis-Hippolite-La-Fontaine de Montréal où des modules sont mis en place pour aider les personnes à se confronter à leur peur. La thérapie de groupe permet de trouver un écho à sa phobie et de partager ses expériences.

L'autre solution, les thérapies cognitives comportementales (TCC), consiste :

  • à mettre en pratique des exercices petit à petit dans vie de tous les jours,
  • à se confronter à des situations anxiogènes,
  • à pratiquer des exercices de respiration...

Un thérapeute spécialisé dans les TCC est très efficace pour apporter une solution concrète pour guérir de l'agoraphobie.

 

Téléchargez votre livre gratuit : Comment devenir Zen et Heureux en 15 jours, 10 minutes par jour !

Inscrivez-vous ici pour le recevoir !

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire