Comment maigrir sans régime avec les neurosciences ?

Dans cet article, vous allez découvrir que perdre du poids sans régime, c’est possible, mais aussi plus que souhaitable.

Perdre 10 kilos en un an sans efforts, c’est possible ?Maigrir sans régime, c'est possible !

J’ai perdu, en un an, ainsi que ma compagne, 10 kilos et sans régime, grâce aux neurosciences. Sans être affamé et cela semble durer dans le temps, puisque c’était il y a 2 ans, maintenant.

« Tiens, tu commences à avoir des petits bourrelets », me fait-on remarquer sur une plage un été. « En même temps, c’est normal à 48 ans ». Je m’étais juré de faire toujours attention à ma ligne. Mais ce n’était pas un problème, je pouvais engloutir des tonnes de nourriture sans prendre un gramme. Oui, mais à 48 ans eh bien, on prend du poids.

Alors que faire ?

Pas question de faire un régime !

je n’en connaissais que trop bien les dangers !

Après avoir organisé une conférence sur les enfants et les écrans basés sur le livre de l’excellent auteur Michel Desmurget, docteur en neurosciences TV lobotomie, je tombe sur une vidéo de lui. Eh oui le hasard parfois…

Et là, stupeur ! On le reconnaît à peine, il a maigri, (50 kilos en 3 ans), comme il aime à le dire. Je pense : mais il doit être malade ! Eh bien non, il fait la promotion de son livre : L’anti-régime - Maigrir pour de bon.

Ouf ! Alors si cela marché pour lui …

Nous allons voir sa méthode, qui est loin des méthodes miracle des régimes à la mode et qui demande un peu de patience et de persévérance.

Vous en avez marre de lire ? Voici la vidéo de l'article : comment maigrir en trompant son cerveau avec les neurosciences ?

Accepteriez-vous de prendre un traitement minceur qui échoue à coup-sûr ?

Michel Desmurget, dans son 2e livre, L’anti-régime au quotidien : Comment maigrir durablement en trompant son cerveau nous explique :

Cliquez sur l'image

Accepteriez-vous un traitement qui échoue 95 % à 99% du temps ? Qui, 1 fois sur 2, aggrave votre problème ? Qui, appliqué à long terme ou de manière répétée, aggrave le risque de maladie grave. (Diabète, obésité, problème cardio-vasculaire, problèmes rénaux…) ?

Pas moi, et vous ?

C’est pourtant la sinistre vérité des régimes hypocaloriques !

½ siècle et des centaines d’études ont montré que les régimes hypocaloriques ne fonctionnent pas. Il y a une perte de poids dans les 3 à 6 mois. Ensuite, les personnes reprennent leur poids initial, ou un peu plus, dans une période de 2 à 5 ans. C’est l’effet yoyo des régimes draconiens.

Pourquoi les régimes sont inefficaces ?

La composition du régime n’a aucun effet sur l’amaigrissement. C’est la baisse de prise de calories et la dépense de calories qui jouent.

Ce n’est pas en mangeant plus de protéines (régime hyper protéiné), en mangeant soi-disant comme l’homme des cavernes (régime paléo) ou en prenant de la poudre de perlimpinpin que l’on maigrit.

C’est le bilan calorique dépense et prise qui fait perdre du poids s’il est négatif et augmente la prise de poids s’il est positif.

Ce n’est pas plus compliqué que cela, malgré ce que les diététo-gourous vous prétendent. C’est Monsieur Desmurget qui le dit. Il est docteur en neurosciences et directeur de recherche au CNRS. Oui, vous l’avez deviné, c’est un scientifique. Une bonne référence, non ?

Pourquoi ne doit-on pas affamer notre corps avec un régime trop restrictif ?

Comment perdre des kilos sans régime ?Notre corps est programmé depuis l’homme des cavernes à se protéger des périodes de famine en préservant farouchement son stock de graisse. Si on l’affame, on voit apparaître les modifications suivantes :

  • Un déséquilibre hormonal se crée, entraînant une sensation de faim qui augmente et une satiété moins perçue par le cerveau.
  • Il se produit un désir impulsif de manger et un attrait pour les aliments les plus gras et les plus sucrés.
  • Le corps va faire mieux avec moins et, en brûlant moins de calories au repos, il va nous pousser à être plus sédentaire, à moins bouger.

En bref, le corps défend à tout prix ses réserves de graisse, et ce jusqu’à que ces dernières soient totalement restaurées.

Les régimes à la mode provoquent des déséquilibres alimentaires nocifs pour la santé. De plus, ils sont impossibles à tenir sur la durée. Enfin, ça vous le savez déjà, peut-être.

Alors maigrir sans régime, c’est possible ?

Oui ! Le principe est simple : manger moins et bouger plus.

C’est un peu bateau comme conseil, non ?

Attendez, je m’explique ! Vous avez besoin de manger légèrement moins et de bouger un peu plus.

C’est l’effet cumulé qui va faire que vous allez perdre du poids, tout comme c’est l’effet cumulé de ces petites gâteries qui vont vous faire prendre des kilos en trop.

Vous aurez besoin de manger, tout simplement, un carré de chocolat ou un coca en moins, ou d’éviter le petit gâteau grignoté avec vos enfants, à 16 heures.

Vous pourrez faire un peu d’exercice en prenant l’escalier au lieu de l’ascenseur, garer votre voiture plus loin au travail ou lorsque vous faites vos courses, marcher un petit peu chaque jour…

Aussi, vous voyez bien, pas besoin de s’affamer ou de s’épuiser en exercice physique pour mincir durablement.

La perte de poids progressive prend du temps

Au bout d’un an, vous aurez perdu la moitié de ce que vous souhaitiez, après 2 ans 80 %, après 3 ans 90%, pour vous stabiliser au bout de 5 ans.

C’est long et ce n’est pas miraculeux ! Mais ça fonctionne !

La prise de poids obéit au même principe.

Si vous prenez chaque jour un carré de chocolat en plus dans votre ration alimentaire soit 60 calories en plus, au bout d’un an vous aurez 2 kilos en plus, au bout de 2 ans 3 kilos, et au bout de 5 ans 4 kilos.

Il est donc inutile, rappelez-vous de ce que j’ai écrit plus haut sur les régimes, de vouloir être trop pressé, au risque de perdre tous les bénéfices de vos efforts.

Quel est alors le secret pour maigrir durablement ?

Il va être nécessaire de consommer légèrement moins de calories en écoutant sa faim, sans se contraindre à un régime hypocalorique. Si nous avons faim, c’est que la privation a été trop importante. Il est alors bon de réajuster les apports alimentaires en mangeant un peu plus.

Si l’on mange un peu moins, le corps ne détectera pas le déficit et ne déclenchera l’horrible fringale.

L’autre secret, c’est de bouger un peu plus et là encore, pas trop, pour ne pas s’affamer trop vite.

Que faire pour maigrir sur le long terme ? Manger mieux !

Perdre-du-poids-en-mangeant-mieuxSi l’on s’alimente mal, avec une nourriture pauvre en vitamines, minéraux, oligo-éléments, le corps va nous pousser à manger plus pour atteindre son quota des éléments précédemment cités. Qui dit manger plus, dit prise de kilos, c’est logique.

Que manger pour perdre du poids ?

Des fruits et des légumes

Ils sont bons pour caler l’appétit et contiennent des fibres, vitamines, oligo-éléments, et sont peu caloriques. Ils doivent représenter 50% de notre alimentation.

 

Les féculents

Cela comprend le pain, céréales (riz, pâtes, semoule, mais…) et les légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots...)

Ils rassasient et devraient être présent de 25 à 30 % dans notre alimentation. Il vaut mieux prendre du complet ou semi-complet, car ils sont plus nutritifs. Il est bon d’éviter tout ce qui est raffiné car moins nourrissant et donc, on mange plus et si on mange plus… Oui on grossit !

La viande

Selon l’association américaine de nutrition, elle ne s’avèrerait pas nécessaire. On pourrait donc s’en passer totalement. Cependant, elle contient des protéines, acides gras et micronutriments qui sont importants pour l’organisme.

Il est bon de ne pas trop en prendre et d’éviter la viande rouge et les charcuteries pour favoriser la viande blanche et le poisson. Elle doit représenter environ 15% de notre alimentation.

Les laitages

Ils sont à limiter aussi, car ils sont très gras. Il existe un débat sur l’apport de produits laitiers dans notre alimentation. En effet, certains pensent que l’on devrait les supprimer, tout comme la viande, de notre alimentation. Je vous laisse vous faire votre propre opinion sur le sujet.

Saviez-vous que 2 verres d’Hépar ou de Contrex peuvent remplacer un verre de lait ?

Les sucres raffinés

Ils sont à diminuer, ainsi que l’alcool qui est très calorique. Il faut savoir qu’ils n’apportent absolument rien à l’organisme, si ce n’est des kilos. Mais attention, je ne dis pas qu’il faut s’en priver totalement. Mais comme le dit la pub « à prendre avec modération. »

Manger bio, une mode bobo ou une cure d’amaigrissement ?

Cela peut sembler une mode, mais peut aussi faire maigrir. En effet, l’organisme, pour lutter contre tous les agents polluants contenus dans la nourriture, fabrique de la graisse.

Les cellules graisseuses capturent les polluants pour protéger l’organisme. Et plus l’aliment contient d’agents polluants, plus le corps va fabriquer de la graisse. Les aliments les moins chers sont souvent les moins nutritifs et les plus pollués.

Comment perdre du poids avec la règle des 3 R ?

Attention à l’environnement qui nous pousse à manger plus !

Maigrir-en-mangeant-moins-gras-

La taille des hamburgers a augmenté et la portion de popcorn au cinéma aussi depuis 50 ans.

Or les études scientifiques montrent que plus on en a dans notre assiette et plus on mange.

Le cerveau ayant du mal à quantifier la quantité de nourriture dont le corps a besoin.

Alors il faut faire attention aux promos au supermarché qui nous incitent à consommer plus et aux buffets à volonté au restaurant.

Pour tromper le cerveau, rien de tel que de changer la taille de votre assiette et de vos verres. En effet, plus le récipient est grand, plus on mange ou boit, et lorsque c’est du coca…

Je vous invite regarder sur ce lien sur l’illusion de Delbœuf

Réduire la densité calorique

Il va être bon, aussi, de réduire la densité calorique, c’est-à-dire le nombre de calories que contient un aliment pour 100 grammes. On peut cuire à la vapeur ou griller plutôt qu’utiliser de la graisse, quitte après à rajouter un peu d’huile d’olive après, ce sera toujours moins gras.

Il est possible de remplacer un produit par un autre. Plutôt que de prendre un croissant au beurre le matin, on peut prendre un morceau de brioche moins calorique.

Remplacer

A la place d’un Kinder on peut prendre un autre aliment qui nous fait plaisir, mais moins gras, comme une compote ou des fruits en bocaux…

Sachez que pour les amateurs de bière, comme moi, certaines bières sont très caloriques et d’autres moins. Alors il suffit dans ce cas de changer sa marque de bière et de continuer à se faire plaisir tout en maigrissant.

Rajouter

Encore une fois pour tromper notre cerveau, et pour perdre du poids, on peut ajouter des aliments moins caloriques à notre repas. Ainsi, préparer une entrée pauvre en graisses, en plus du repas, pourra réduire notre appétit pour le plat principal. On peut ajouter aussi plus de légumes pour équilibrer un plat riche.

Le cerveau aura l’impression d’avoir un volume d’aliments suffisant et vous aurez consommé moins de calories. Et, je vous le rappelle, c’est la clef du succès pour maigrir.

La diversité ou l’ami de la prise de poids

Elle est l’ennemi de la perte de poids. Le cerveau a horreur de choisir. Ainsi, lorsque l’on vous propose différents mets, comme dans les buffets à volonté, vous allez avoir tendance à manger plus.

Si vous voulez perdre des kilos, optez pour un plat unique ! Dans un buffet à volonté, décidez à l’avance de ne prendre que 2 plats.

Attention, il ne faut pas confondre plat unique et absence de diversité. Cette dernière est importante.

Comment débusquer les calories cachées pour mincir ?

Vous avez deux options :

Compter les calories au moins pendant 15 jours

C’est une méthode, certes contraignante, qui vous permet de voir quels sont les aliments caloriques qui vous font prendre du poids. Je l’ai moi-même fait avec ma compagne sur 2 semaines grâce à ce site.

J’ai pu voir que ce qui me faisait grossir, c’était surtout le pain et le fromage que je consommais énormément.

En limitant ces deux aliments, j’ai constaté des progrès sur ma perte de poids. Bien sûr, je ne me suis pas contenté de ne faire que cela, j’ai aussi fait plus de sport et diminué ma prise de gâteaux apéros et autres aliments très caloriques.

Surveiller les calories des aliments que vous mangez

C’est une autre option, moins contraignante.

Et vous allez être parfois surpris. En effet, vous allez voir que les aliments allégés sont parfois plus caloriques que les aliments normaux.

Ce sont des techniques marketing connues qui sont responsables, en partie, de notre surpoids.

Par exemple, si vous aviez le choix entre un Palmier Paul, un petit gâteau en forme de cœur, un pain au chocolat Paul et un éclair au chocolat Paul, que prendriez-vous ?

Si vous optez pour l’innocent tout petit gâteau en forme de cœur, il vous coûtera 611 calories, contre 298 pour le pain au chocolat et 358 pour l’éclair. Étonnant, non ?

Vous comprenez maintenant l’importance d’avoir conscience des calories que contiennent vos aliments pour maigrir.

Il n’est pas nécessaire de le faire longtemps, vous allez rapidement connaître la teneur en calories des produits que vous mangez. Il existe des applications sur smartphone qui vous permettront de faire cela.

Comment résister à la tentation de cette barre chocolat au noisette ?

Comment resister à la boulime

Le fait de voir de la nourriture déclenche l’idée de manger. Aussi, si vous voyez cette barre chocolatée posée sur votre plan de travail de la cuisine, vous allez avoir envie de croquer dedans. Résister va être très difficile, vous n’allez pas tenir longtemps, croyez-moi !

Alors que si elle n’avait pas été là, vous n’auriez pas eu l’idée de la manger.

Il va donc être nécessaire de cacher les aliments tentants. Tous les chocolats ou gâteaux que j’ai, ou qu’on m’offre, finissent dans un compartiment de placard en haut, difficile d’accès (ne le répétez pas !)

On finit par les oublier, ou par les ressortir uniquement pour les invités (oui, je sais… mais cela leur fait tellement plaisir).

Vous avez besoin de ranger de cette manière : les éléments les plus sains doivent apparaître en premier dans votre placard et les produits gras dans le fond.

On peut – pourquoi pas ? – laisser, comme je le fais, une grande coupe de fruit en évidence et « craquer sur un fruit », si l’on a faim. C’est tout de même mieux qu’un Palmier Paul, non ?

D’autres astuces en vrac pour maintenir votre perte de poids.

Ne laissez pas le plat sur la table. Servez-vous une part et remettez-le dans la cuisine.

Le cerveau ayant horreur de l’effort, vous allez avoir la flemme d’aller vous resservir ou, du moins, vous ne serez pas autant soumis à la tentation de le faire.

Ne stockez pas d’aliments sucrés ou de gâteau apéritifs au cas où vous auriez des invités. Vous allez être tenté d’en manger dans la semaine. Achetez-en au coup par coup, quand c’est nécessaire.

Dans les supermarchés, tout est fait pour vous tenter : la disposition des produits, la couleur des emballages, les lumières, la musique et parfois même, la diffusion d’odeurs artificielles.

On appelle cela le neuromarketing. C’est-à-dire que l’on joue avec les mécanismes du cerveau pour vous faire acheter plus. Dans ce cas, partez avec une liste au supermarché et essayez de vous y tenir du mieux que vous le pouvez.

Et surtout ne partez pas le ventre vide au supermarché et vous comprenez pourquoi. Lorsque qu’il a faim, le cerveau perd le contrôle, et vous allez vous orienter plus facilement vers les produits gras et sucrés qui nourrissent rapidement.

Comment construire de bonnes habitudes pour ne pas prendre du poids ?

Il va être important de toujours avoir quelque chose de prêt à manger dans le frigo, ou au congélateur, pour ne pas craquer lorsque vous rentrerez le soir, fatigué de votre journée.

En effet, comme nous l’avons plus haut, en cas de fringale, on a tendance à se jeter sur les aliments les plus gras. Pour parer à cela, si vous avez quelque chose de tout prêt moins calorique, vous allez assouvir votre faim et sans prendre des kilos.

Afin d’éviter les fringales, vous pouvez aussi faire des collations, une à 10 heures et une à 16 heures par exemple.

Évitez aussi de finir votre assiette si vous n’avez plus faim ou de systématiquement terminer les assiettes de vos enfants.

Oui, je sais, c’est du gâchis ! Alors pourquoi ne pas garder les restes pour le lendemain ? Ou tout simplement les jeter. Croyez-moi, votre corps vous remerciera de ce surpoids évité.

Se peser tous les jours, une drôle d’idée ?

Se-peser-pour-perdre-des-kiloCertains nutritionnistes ou thérapeutes vous diront que ce n’est pas bon pour votre moral, car notre poids varie, parfois, d’un kilo à un kilo et demi, d’une journée à l’autre.

Que cela peut être dangereux, car cela deviendrait obsessionnel et de ce fait, qu’une pesée par semaine est largement suffisante.

Cependant, les études scientifiques démontrent le contraire, car pour avoir une idée précise de notre poids, nous avons besoin de nous peser tous les jours et de faire la moyenne à la fin de la semaine.

Et c’est justement parce que notre poids fluctue beaucoup qu’il est bien de le faire.

Aussi, nous aurons une idée précise de ce que nous avons perdu comme poids ou, malheureusement, gagné en kilos.

C’est le meilleur moyen de réguler correctement son poids. Il est prouvé que les gens qui se pèsent quotidiennement perdent plus de poids que ceux qui se pèsent chaque semaine.

C’est précisément parce qu’ils contrôlent mieux leur alimentation ainsi.

Et croyez-moi, quand le dimanche soir, vous montez sur la balance et que vous avez pris un kilo ou plus à cause du repas avec les amis le samedi soir, comme cela m’arrive parfois, vous le remarquez.

Ensuite, vous avez tendance à plus faire attention !

Mais rassurez-vous, si vous avez pris autant, c’est que vous n’avez pas encore digéré votre repas de la veille. Si vous ne renouvelez pas votre exploit les autres jours, vous allez rapidement réguler votre poids.

Il est bon de se peser tous les matins à jeun. Il existe des applications dont une qui s’appelle « surveiller votre poids »

Manger en « pleine conscience » permet de moins manger !

Il est toujours positif de ne faire qu’une seule chose à la fois, mais surtout pendant un repas.

En effet, lorsque l’on mange tout en faisant autre chose (regarder la télé, lire, écouter de la musique ou la radio) :

  • Le signal de satiété est retardé.
  • Cela perturbe le fait de se rappeler de ce que l’on a mangé et on a tendance à remanger plus au repas d’après.
  • La durée du repas augmente et les risques de se resservir aussi.

Cela nous amène à parler des méfaits de regarder la télé en mangeant.

Pourquoi regarder la télé peut nous faire grossir ?La télé fait grossir

  • La publicité oriente nos choix vers des produits gras et sucrés qui sont très lucratifs pour l’industrie agro-alimentaire.
  • Le fait de voir les autres manger à la télé ou de la nourriture, entraîne une simulation dans le cerveau qui incite à grignoter.
  • Comme nous l’avons vu, le fait de faire autre chose que manger retarde la satiété et augmente notre consommation de nourriture.
  • Le fait de regarder des images inquiétantes, les informations, les séries violentes… nous créent de l’anxiété et/ou d’autres émotions négatives et cela nous incite à nous tourner vers les produits gras ou sucrés pour se consoler ou gérer son émotion.
  • La télé nous prend du temps sur notre sommeil et cela fait grossir, mais nous allons le développer dans le prochain chapitre.

Il est donc conseillé de limiter la télé à 1 h 30 par jour.

Manque de sommeil et prise de poids, une réalité !

Nous dormons moins

Nous dormons une 1 heure et demie en moins qu’il y a un demi-siècle et l’obésité a explosé durant cette période. Certes, ce n’est pas le seul facteur, mais on observe une corrélation entre le manque de sommeil et l’obésité dans de nombreuses études scientifiques.

Nous mangeons plus

Lorsque l’on manque de sommeil, on sécrète plus d’une hormone que l’on appelle la ghréline. Quel est son rôle ? Créer la sensation de faim. Voilà pourquoi, lorsque nous dormons moins, nous mangeons plus et, encore une fois, nous sommes plus attirés vers les produits gras et sucrés.

Nous bougeons moins

Le corps est fatigué et donc il décide de s’économiser et nous avons tendance à moins bouger et donc à moins dépenser de calories. Ça, ce n’est pas bon pour nos kilos en trop !

De plus, un organisme fatigué a tendance à stocker beaucoup plus de graisses et de sucres.

Enfin, lorsque nous veillons plus le soir, nous augmentons nos occasions de manger, surtout lorsque l’on regarde la télé.

En conclusion, il serait bon parfois de couper nos écrans et de se laisser aller à dormir, dormir… 8 heures par nuit au minimum.

Et le stress ça fait grossir ?

La réponse est oui. Lorsque nous avons des émotions négatives, notre fonctionnement cérébral se modifie et nous avons tendance à nous jeter encore une fois vers des « aliments réconfortants ». Vous voyez de quoi je parle, non ? Eh bien les chips, les biscuits apéro, l’alcool…

Alors que faire ?

Je ne vais pas m’étendre sur le sujet, car mon site internet regorge d’articles pour calmer son stress et gérer ses émotions négatives.

Une petite astuce, quand même ! Lorsque vous sentez que vous allez craquer pour le bon paquet de chips Flodor à l’ancienne (je les adore, mais je les fuis comme la peste), vous pouvez pratiquer la relaxation .

Il existe de nombreuses techniques, mais pratiquez celle qui vous plaît le plus et attendez que l’envie passe. Elle finira immanquablement par se calmer et vous aurez évité la bagatelle de 564 calories pour un paquet de 100 grammes.

Une autre solution, plus sage, aurait été de ne pas avoir de chips Flodor dans vos placards. C’est celle que j’ai adoptée, c’était trop difficile d’y résister.

Et pour moins stresser, vous pouvez aussi bouger !

Faire du sport pour supprimer ses kilos en trop

Lorsque je dis cela, à mes clients, j’ai deux réactions :

« Je n’ai pas le temps de faire du sport » ou « oui, je vais m’y mettre à fond. »

Même si je suis adepte des instruments de torture de la salle de fitness, nul n’a besoin d’en passer par là, ni même d’aller courir tous les jours pendant une heure.

Au contraire, le trop est l’ennemi du bien et trop forcer peut être contre-productif.

Alors une activité physique modérée est conseillée et celle-ci est d’autant plus efficace si elle est répétée plusieurs fois dans la semaine. C’est la meilleure façon de mettre une habitude en place, car il faut du temps pour intégrer un exercice dans son planning.

Même, si cela vous semble peu, j’ai conseillé à une de mes clientes en surpoids important de marcher chaque soir 5 minutes à la sortie du travail. Elle a corsé l’affaire, en se garant un peu plus loin que d’habitude de son lieu de travail.

De ce fait, ces 10 à 15 minutes d’exercice supplémentaire lui ont fait beaucoup de bien. Elle était moins essoufflée en montant les escaliers de mon cabinet et elle se sentait plus en forme. Enfin, cerise sur le gâteau, elle perdait un peu de poids.

Choisir une activité physique quotidienne et adapté

Alors comme vous voyez, il ne s’agit pas de courir un marathon, mais de faire un peu plus d’exercice. Je vous conseille quand même d’en faire plus de 10 minutes par jour, sauf si c’est trop difficile pour vous. En tout cas, allez-y très progressivement.

Maigrir-en-mangeant-moins-gras-

La marche semble un excellent sport, tant pour le cœur et les articulations que pour la perte de poids. Cette activité physique présente l’avantage d’être accessible à tous et économique.

Néanmoins, si vous avez un sport de prédilection, faites-vous plaisir. Plus vous appréciez ce que vous faites, plus vous allez tenir l’activité physique dans le temps.

Enfin, un dernier petit conseil pour la route. Évitez, après le sport, même si vous avez brûlé beaucoup de calories ce jour-là, de succomber à l’effet « je l’ai bien mérité ».

En effet, on a tendance à se dire : j’ai bien travaillé aujourd’hui et je me suis bien dépensé, j’ai bien le droit à mon pain au chocolat (300 calories), à mon coca (42 calories)…

Vous allez perdre tous les bénéfices de votre sport et croyez-moi, je suis souvent tombé dans le piège.

Un programme d’amaigrissement efficace !

Si vous suivez ces conseils, vous allez éviter de tomber dans les régimes Dukan, Atkins, la chrono-nutrition ou des pilules miracle qui font maigrir rapidement et sans efforts.

Je ne dirai pas de mal de Weight Watchers, car il semble que ce programme d’amaigrissement soit le plus équilibré parmi tous les régimes à la mode.

Fuyez donc la perte de poids rapide et les régimes protéinés !

Favorisez une perte lente mais durable. Mieux vaut réussir en plusieurs années qu’échouer en 3 mois, non ?

Mangez plus équilibré et mieux et pas devant la télé ou en faisant autre chose.

Trompez votre cerveau avec les astuces que je vous ai donné, rappelez-vous, comme réduire la taille de votre vaisselle.

Cachez ou évitez d’acheter des aliments gras et sucrés qui sont peu nutritifs et qui font faire trembler d’horreur votre balance.

Pesez-vous tous les jours et faites un exercice de relaxation dès le matin, si vous pouvez.

Marchez, faites le sport de votre choix. Manger-bouger comme dirait la pub !

Et dormez mieux, en préférant un bon livre qui détende – évitez les thrillers sauf si cela vous endort – à votre écran de télé.

Vous voilà maintenant mieux armé pour maigrir durablement, efficacement, en stabilisant votre poids et surtout sans régime inutile et dangereux.

Vous habitez loin du cabinet, à l'étranger, vous ne pouvez pas vous déplacer !

Faire une thérapie par internet c'est simple !

Pour en savoir plus cliquez sur l'image

thérapie en ligne