Comment obtenir ce que l’on veut de son patron ?

 

Dans cet article, vous allez apprendre à obtenir ce que vous voulez (ou presque) de votre patron.

 

Pas toujours facile de tenir tête à son patron !

La peur des conséquences et le respect de l’autorité d’un supérieur sont souvent des freins au dialogue. Sans en faire des tonnes, il est pourtant possible de faire passer le message afin d’obtenir ce que l’on veut (ou à peu près).

Un peu de cran, de confiance en soi et un peu psychologie sont les meilleurs alliés pour que le « big boss » flanche.

Voici comment obtenir ce que l'on veut de son patron (ou presque !)...

Choisir le bon ton !

Pas question d’arriver en larmoyant ou au contraire en étant très agressif avec des ultimatums du style « j’obtiens ce que je veux ou je pars ».

Il est conseillé de privilégier plutôt un entretien bien structuré et calme qui peut déboucher sur une négociation. Mieux vaut être sûr de soi et surtout maîtriser ses sentiments pour adopter un ton convaincant.

On peut ainsi demander des choses concrètes et précises, par exemple :

  • une augmentation de salaire,
  • un autre poste,
  • une réduction de surcharge ou de stress au travail,
  • un environnement plus serein,
  • une meilleure communication...

Côté vestimentaire, on en fait surtout pas trop, il faut être à son avantage, mais rester à l’aise.

Ne pas improviser !

Les approximations peuvent vite se retourner contre celui qui s’en sert. Quand on veut faire de l’effet, il faut venir avec des preuves, des chiffres, des dates, des noms…

Alors, avant de venir réclamer quoi que ce soit, on fait une check-list : on inscrit sur le papier tout ce qui fait que les demandes sont méritées.

Si l’on veut une augmentation de salaire, on se renseigne d’abord sur ce qui se pratique, si possible dans sa boite, ou du moins dans la profession en général avec les mêmes diplômes, responsabilités et expérience. Pour cela, les blogs et les réseaux sociaux sont de bonnes références.

Retourner les choses en sa faveur !

Jouer à la victime ne sert à rien, bien au contraire ! On évite surtout de se comparer à ses collègues, de se plaindre du manque de reconnaissance du patron ou d’étaler sa vie personnelle du type « mon loyer a augmenté ».

En revanche, on met toutes ses qualités en avant, les réussites, le plus que l’on peut apporter à l’entreprise, le rôle dans lequel on est le plus efficace...

Il faut que l’employeur ait l’impression que son intérêt est de suivre vos choix, et que c'est le bon moment de "dire oui" à vos requêtes.

Après avoir défini les problèmes, c’est le moment d’apporter les solutions et surtout celles qui vous arrangent. Votre patron vous verra sous un nouveau jour !

Source :
Biba n°393 Publié le 04 oct. 2012

Téléchargez votre livre gratuit : Comment devenir Zen et Heureux en 15 jours, 10 minutes par jour !

Inscrivez-vous ici pour le recevoir !

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire