Comment surmonter sa claustrophobie?

 

Dans cet article, vous allez découvrir les différentes solutions existantes, pour sortir de l'enfer de la  claustrophobie !

Au secours laissez moi sortir !

 

 

Pour ceux qui souffrent de claustrophobie, impossible de regarder le film Panic Room, qui se passe dans un espace clos le ¾ de la séance. Et pourtant, ce serait un premier pas positif pour "domestiquer" cette peur.

La claustrophobie se traduit par une peur incontrôlable de rester coincé dans un petit espace clos, une forte angoisse de rester enfermé sans pouvoir sortir ce qui provoque une crise de panique. Les signes sont clairs : cœur qui palpite, mains moites, respiration qui s’accélère, jambes qui tremblent…

Bien entendu, les claustrophobes évitent les situations qui peuvent provoquer ce stress ou l'anxiété. Mais dans la vie au quotidien, il est très difficile d'y échapper et les claustrophobes sont confrontés tous les jours à leur peur : dans l'ascenseur, dans le métro, dans l'avion, dans une petite pièce fermée à clé où on a la sensation de manquer d'air...

Voici quelques clés pour savoir comment surmonter sa claustrophobie... Mais, tout d'abord, une précision importante entre claustrophobie et agoraphobie (peur des lieux publics et de la foule).

 

Suis-je claustrophobe ? Suis-je agoraphobe ?

L’élément déterminant pour dissocier les deux formes de phobie est l'anticipation et la présence d’autres peurs (la hauteur, la foule, les grands espaces…). La claustrophobie est une forme limitée de l’agoraphobie, explique Antoine Pelissolo, psychiatre, professeur de médecine ayant écrit plusieurs livres, dont « Les phobies, faut-il en avoir peur ? » édité Le Cavalier Bleu, 2012.
Cliquez sur ce lien :

La claustrophobie est donc une forme simple qui entraîne une peur réflexe. L'agoraphobie est plutôt une forme complexe, car le patient anticipe le malaise et vit continuellement avec cette peur.

 

D’où vient la peur des espaces clos ?

La claustrophobie est donc une phobie dite simple. Elle peut venir d'une prédisposition inscrite dans le patrimoine génétique, mais c'est aussi un réflexe qui remonte aux temps préhistoriques. En effet, la peur était essentielle, car elle servait à protéger l'homme des animaux sauvages. La peur a donc contribué à la survie de notre espèce.

Le déclenchement de la phobie apparaît généralement au début de l’âge adulte et augmente au fil du temps. La personne phobique évite de plus en plus de se confronter à sa peur, et c'est un engrenage, car l’évitement augmente la peur. Ces réactions de fuite entretiennent et amplifient donc la phobie.

La sensation de claustrophobie se manifeste brutalement sans pouvoir de contrôle.

Des solutions contre la claustrophobie !

Les personnes phobiques confondent la peur et le danger réel.

Il existe des techniques qui peuvent atténuer l'effet claustro et parfois amener à la guérison complète. Mais il faut savoir qu'une phobie ancienne est plus difficile à surmonter, car la mémoire est trop imprégnée.

Le premier principe des thérapies cognitives et comportementales (TCC) consiste à désapprendre une crainte parce qu’elle est injustifiée. Le patient (cerveau+mémoire) doit être convaincu qu'il n'existe aucun danger et que la situation est surmontable.

Vient ensuite la partie pratique : la mise en situation. Il existe des exercices simples et applicables au quotidien qu'il est nécessaire de répéter plusieurs fois, de façon progressive et prolongée.

Un traitement médical n'est pas indiqué dans une phobie simple telle que la claustrophobie. En effet, les médicaments contre le stress peuvent « endormir » la peur pendant quelques heures, mais les médicaments ne pourront jamais retirer cette peur.

Source: Psychologies.Com - 2013

Téléchargez votre livre gratuit : Comment devenir Zen et Heureux en 15 jours, 10 minutes par jour !

Inscrivez-vous ici pour le recevoir !

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire