fbpx

5 clefs pour booster son intelligence émotionnelle et son bonheur !

Découvrez 5 clés pour développer votre intelligence émotionnelle et améliorer votre vie personnelle et professionnelle !

Apprenez à identifier vos états émotionnels et à reconnaître les émotions d’autrui pour vivre plus heureux

Vous êtes facilement stressé et anxieux ? Gérer les conflits est difficile pour vous ? Lorsque vous vous sentez mal, vous ne savez pas forcément identifier votre émotion (tristesse, Frustration…) ?

Comprendre les émotions d’autrui et y réagir convenablement vous pose problème ? Ce sont quelques-uns des signes qui peuvent révéler un manque d’intelligence émotionnelle.

Le concept d’intelligence émotionnelle s’est développé dans les années 90 grâce aux études scientifiques des psychologues Peter Salovey et John Mayer.

Il a été popularisé par le docteur Daniel Goleman dans son livre « Emotional Intelligence ». Puis le chercheur Reuven Bar-On a créé le concept de quotient émotionnel (« Emotional Quotient », EQ) pour mesurer le niveau d’intelligence émotionnelle.

Tous ces scientifiques, quelle que soit leur définition de l’intelligence émotionnelle, s’accordent sur le lien entre bonnes compétences émotionnelles et succès.

Booster son intelligence émotionnelle : la clé de la réussite

L'intelligence émotionnelle est un atout pour :

• Vivre des relations amicales et amoureuses épanouissantes (mieux comprendre autrui et se faire comprendre)

• Être en meilleure santé et donc vivre plus longtemps (meilleur système immunitaire, moins de problèmes cardiovasculaires…)

Réussir sa vie professionnelle (moins de stress, de burnout, meilleure implication au travail…)

• Favoriser son développement personnel (trouver la motivation pour aller au bout de ses projets…)

Tant mieux car l’intelligence émotionnelle peut progresser à tout âge, tout au long de la vie ! Voici donc quelques compétences à améliorer ou à acquérir pour booster votre intelligence émotionnelle.

1 Identifier vos émotions et celles d’autrui

Cette compétence émotionnelle vous permet de réagir et d’interagir de manière adéquate. Certaines émotions sont faciles à distinguer. Un chien gronde et menace de vous attaquer, vous avez peur.

En revanche, d’autres sont complexes, parfois multiples. Par exemple, un de vos proches est mort dans un accident de voiture dont il n’était pas responsable, vous êtes à la fois triste et en colère.

Pour reconnaître une émotion, mettez des mots dessus. Augmentez votre vocabulaire émotionnel pour améliorer la clarté des émotions vécues, quitte à utiliser un dictionnaire.

Écoutez aussi les manifestations physiologiques associées à votre mal-être et décryptez les attitudes de l’autre, y compris dans son langage corporel (expression du visage, gestes, intonation…).

Cela vous aidera à comprendre ses émotions. Il sera alors plus facile de trouver une issue positive.

2 Comprendre les causes des émotions

Très souvent, les émotions sont un moyen, pour votre organisme, de vous informer qu’un de vos besoins n’est pas satisfait. Essayez donc de déterminer lequel (besoin de justice, besoin de sécurité…).

Par ailleurs, certaines réactions émotionnelles disproportionnées peuvent être liées à un contexte extérieur.

Un soir votre compagnon vous fait une légère critique et vous réagissez de manière excessive. En réalité, c’est parce que votre journée a été épuisante.

Si vous réussissez à trouver l’origine de vos émotions négatives, essayez d’intervenir selon vos possibilités.

Par exemple, s’il vous est difficile d’agir sur le stress ressenti au travail, vous pouvez essayer d’augmenter les moments de détente à la maison.

3 Savoir écouter vos émotions et les communiquer à autrui de façon efficace.

L'écoute de ses émotions et la communicationIl ne s’agit pas d’exprimer ses émotions au sens purement cathartique du terme.

Par exemple, votre ami ne vous a pas invité à sa fête d’anniversaire et cela vous vexe.

La mauvaise attitude serait de lui dire : « tu ne m’as pas invité à fêter ton anniversaire et je t’en veux, à cause de toi, je me sens mal ».

Vous lui direz plutôt : « je ne comprends pas pourquoi je n’ai pas été invité à ta fête d’anniversaire. J’ai ressenti de la déception.

Tu as certainement tes raisons… » Ainsi vous exprimez votre ressenti (je…), tout en vous mettant à sa place et vous ouvrez donc la possibilité d’un dialogue… et d’une sortie du conflit.

En l’occurrence, booster votre intelligence émotionnelle, c’est adopter une attitude constructive et empathique. Si vous le pouvez, essayez de proposer une réconciliation de manière positive. « Je serai contente d’en discuter avec toi car notre amitié est importante. »

4 Apprendre à réguler ses émotions, positives ou négatives, sans évitement émotionnel

Il vous faut accueillir vos émotions avec bienveillance. Comme dans le cadre d’une phobie, fuir le problème risque d’accentuer votre mal-être. Si possible, tentez de trouver un aspect positif à la situation, c’est ce que l’on appelle, en psychologie, la réévaluation cognitive.

Vous avez perdu votre emploi, c’est dur, vous êtes en droit d’en souffrir. Néanmoins, c’est peut-être l’occasion d’effectuer cette reconversion professionnelle ou ce bilan de compétences auquel vous aviez déjà pensé. De cette manière, vous parviendrez peut-être même à transformer votre émotion négative en émotion positive.

Prenez aussi en compte vos émotions positives lorsqu'elles se présentent ! Le plaisir, la gratitude, la capacité à savourer ce que l’on a, c’est aussi de l’ordre de la régulation émotionnelle, donc de l’intelligence émotionnelle.

Dans une société extrêmement rapide, nous avons tendance à oublier de nous immerger dans les sensations agréables pour les vivre dans toute leur intensité, avec tous nos sens.

5 Être capable d’utiliser ses émotions pour faire des choix et influencer ceux d’autrui

Vos émotions sont des indices des décisions à prendre et des choix de vie à faire. Bien sûr, vous ne devez pas non plus les suivre de façon aveugle. Cependant, si, par exemple, vous avez le sentiment d’être dans une relation toxique, peut-être est-ce le moment d’écouter la voix du cœur pour en sortir.

L’empathie et une fine intelligence émotionnelle conduisent aussi à influencer positivement autrui. C’est un pouvoir dont tout bon manager est conscient.

Les études au sujet de l’éducation bienveillante montrent également qu’en prenant en compte les émotions et désirs de l’enfant, on peut l’amener à avoir la conduite désirée plus facilement qu’avec un comportement autoritaire.

Que ce soit vis-à-vis de soi ou d’autrui, il faut trouver le bon équilibre, c’est-à-dire se servir des émotions tout en utilisant son intelligence cognitive, pour prendre les meilleures décisions possibles. Attention, il existe d'ailleurs un côté obscur de l’intelligence émotionnelle : la manipulation ou le machiavélisme… Soyez vigilants !

Des thérapies pour booster son intelligence émotionnelle

De nombreux outils thérapeutiques permettent d’améliorer l’intelligence émotionnelle :

• Des ateliers où le participant s’entraîne à mieux comprendre les réactions de son corps, les pensées associées à ses émotions, et les actions qui peuvent en découler.

• Divers exercices pour développer votre capacité à interpréter avec justesse les émotions des autres.

• Des jeux de rôle pour apprendre à trouver la bonne stratégie selon le contexte émotionnel.

• Des techniques de relaxation, de respiration ou de pleine conscience afin de mieux gérer le stress et identifier ses aspirations. L’intelligence émotionnelle peut générer un stress positif (plus grande motivation, esprit de compétition…) à condition de savoir la laisser s’exprimer.

En conclusion, les scientifiques s’accordent de plus en plus à donner autant d’importance à l’intelligence cognitive qu’à l’intelligence émotionnelle. Dans un contexte professionnel, c’est particulièrement évident lorsque des facteurs humains sont en jeu (travail social, management…).

Mais d’un point de vue personnel aussi, de bonnes compétences émotionnelles avantagent la résolution des problèmes, permettent de sortir des conflits, de prendre des décisions en accord avec ses objectifs et ses valeurs et, tout simplement, d’être en meilleure forme au quotidien.

Nous espérons que la lecture de cet article vous permettra de développer efficacement votre intelligence émotionnelle pour améliorer positivement votre vie !

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire