Comment aider votre enfant à être plus positif ?

Votre enfant manque de confiance en lui ? Sa peur d’échouer le paralyse ? Il a tendance à se dévaloriser ? Dans cet article, découvrez comment insuffler de l’optimisme et des pensées positives à votre enfant.

En tant que parent, vous souhaitez le bien-être et la réussite de votre enfant. Or, voilà que votre petit doute de ses capacités.

Il refuse de faire un exercice parce qu’il est d’avance persuadé de le rater. Ou encore, il ne veut pas participer à un jeu par crainte d’être rejeté par ses camarades.

Son attitude vous attriste et vous vous sentez désemparé. Heureusement, votre enfant peut dépasser son raisonnement pessimiste et adopter un raisonnement positif.

L’enfant a besoin d’apprendre à penser positivement

Un discours négatif autour de lui (y compris à l’extérieur de l’environnement familial), une première expérience douloureuse, les moqueries d’autres enfants de sa classe à l’école, des difficultés scolaires, la crainte de l’inconnu…

Les raisons pour lesquels votre enfant manque d’estime de lui peuvent être très nombreuses.

Pour l’empêcher de broyer du noir et développer ses compétences, vous devez utiliser un langage positif et valorisant.

L’encourager, c’est déjà contribuer à son épanouissement. Il faut néanmoins éviter les fausses pensées positives. Autrement dit, si vous lui prétendez qu’il est et sera toujours le meilleur quoi qu’il fasse, vous l’exposez à des désillusions futures.

L’objectif, au contraire, est de permettre à l’enfant de progresser dans ses apprentissages. Vos mots doivent donc être réalistes tout en étant compréhensibles et adaptés à son âge.

Combattre les pensées négatives de votre enfant

On ne s’adresse pas à un enfant comme à un adulte. Votre petit est trop jeune pour comprendre des expressions comme « thérapie comportementale et cognitive », « pensée positive » ou « pensée alternative ».

Les parents et les professionnels doivent donc employer des stratagèmes.

Une astuce efficace consiste à utiliser les dessins animés, les contes ou toute autre histoire enfantine, pour représenter l’angoisse d’échouer et le pessimisme.

L’idée est d’apprendre à l’enfant à lutter contre sa perception négative de lui-même pour la surmonter.

Ces messages décourageants dans sa tête, comme quoi il serait nul et n’arriverait jamais à rien, ce sont simplement des bêtises prononcées par un méchant.

À vous de choisir ce dernier selon les centres d’intérêt de l’enfant.

En agissant ainsi, vous donnez à votre enfant la possibilité de contrôler ses pensées négatives au lieu de les subir, sans pour autant nier leur existence.

C’est ce qu’illustre la vidéo ci-dessous avec, notamment, l’exemple du renard chipeur de Dora l’exploratrice.

Penser positivement et être optimiste, c'est contagieux

Bien entendu, il vous faut aussi continuer à maîtriser vos pensées négatives. Sensible aux émotions de ses parents, l'enfant a tendance à les imiter s'ils imaginent toujours le pire.

Par ailleurs, d’autres méthodes existent pour aider votre enfant à cultiver la pensée positive et à grandir heureux.

Pour en savoir plus à ce sujet, téléchargez votre livre gratuit, ci dessous : Comment donner confiance en soi à votre enfant ?

2 réponses

  1. therapie
    Merci beaucoup ! J'espère que cela va aider votre enfant à être plus positif !

Ajouter un commentaire