Comment maîtriser sa colère contre ses enfants ?

Dans cet article, vous allez découvrir, comment arrêter ou mieux maîtriser votre colère contre vos enfants ?

Vous pensez que la colère est un trait de votre personnalité. Vous pensez, pour vous excuser, qu'il est humain de se mettre en colère.

 

Vous pensez que sortir la colère a bon. Et si c'était faux !

La colère n'est jamais bonne, elle est un handicap.
On la regrette souvent et elle ne résout rien, elle nous fait, certes parfois, obtenir des choses, mais à quel prix.

La colère est, pour le Dr Wayne W Dyer psychologue et écrivain célèbre américain, « une réaction de blocage qui intervient quand un événement ne correspond pas à notre attente ».
Par exemple si votre enfant refuse de venir manger, si quelqu'un vous grille la priorité en voiture, si votre conjoint a une heure de retard et ne vous a pas appelé...

La colère peut conduire à de l'hypertension des ulcères, une éruption de boutons, à l'insomnie, à un état de fatigue, voire parfois, à des pathologies cardiaques.

On peut devenir moins coléreux ! Oui, c’est possible !
En effet, la colère ne fait pas partie intégrante de notre personnalité et elle peut s’atténuer, voire disparaître !

Doit-on sortir à tout prix la colère ? 

Certains psychologues préconisent de sortir la colère, taper dans un punching-ball, sortir crier dehors...
Or les scientifiques se sont aperçus qu'au contraire si l'on continue à sortir la colère pour se calmer, même si on ne la dirige pas contre autrui, on entretient le mécanisme de la colère.

Le mieux, c'est de maîtriser la colère pour que celle-ci cesse d’être une habitude.

Pourquoi maîtriser sa colère face à son enfant ?

Car elle est impuissante à changer son comportement.

Les enfants pensent, même s'ils ne peuvent pas l'exprimer, « tu vois comme c'est simple de faire enrager maman ». On appuie sur le bouton colère et elle explose !

L'enfant n'est pas malveillant, mais il adore jouer et sentir qu'il domine l'autre émotionnellement, même au risque de se faire punir ou enfermer dans sa chambre.

Repérer la pensée négative qui nous met en colère :

Voici une technique directement issue de la thérapie comportementale et cognitive.

Cet exercice permet de repérer les signes de la colère avant que celle-ci n’éclate, pour pouvoir agir en amont de la colère et la stopper.
En effet lorsque celle-ci est installée, c’est trop tard, il n’y a pas de bouton stop dans le cerveau pour arrêter la colère.

Vous pouvez cet exercice par écrit pour vous entraîner à repérer vos pensées négatives et les remettre en question.

La colère prend toujours naissance dans la pensée. Apprendre à, dans un premier temps repérer sa pensée, puis la déjouer et la remettre en question va pouvoir désamorcer la colère contre votre enfant.

Pour prendre l'habitude de penser plus positivement vous aurez besoin de vous entraîner. Plus vous ferez cet exercice moins vous vous mettrez en colère.

Situation     EmotionPensée automatiquePensée alternative
Mon enfant refuse de ranger sa chambre alors que cela fait 3 fois que je lui dis.      ColèreIl se fout de moi, il me provoque…Il ne sait pas comment s’y prendre.Il n’est pas assez motivé pour le faire et je vais chercher un moyen pour le motiver.Même s’il me provoque, le fait de me mettre en colère ne fera pas changer son comportement de manière durable.

Avoir le sens de l'humour :

Il est impossible d'être en colère et de rire en même temps. Choisissez l'humour, pas de sarcasmes évidemment, plutôt que la colère. Cette astuce peut vous aider à canaliser la colère contre votre enfant.

 Différez la colère :

Si vous avez l'habitude de vous mettre en colère tout de suite, attendez, si vous le pouvez, 15 secondes avant d'éclater, puis augmenter au fur et à mesure le temps. C'est la méthode Kaizen, des petits pas. À la longue, vous finirez par l'éliminer complètement.

Ne cherchez pas à tout prix à faire changer l'autre, surtout dans l'immédiat :

Si votre enfant a tendance à ne pas ranger les choses alors qu'au contraire, vous aimez que tout soit rangé. Acceptez-le tel qu'il est. Lâchez un peu de lest, montrez-lui plutôt les avantages qu'il aurait à ranger. Il retrouverait ses affaires du premier coup, les oublierait moins, serait moins puni à l'école...

Vos enfants seront toujours bruyants et remuants, car ce sont des enfants... Vous mettre en colère ne vous servira à rien.

Faites-vous aider par votre conjoint :

Dès que votre conjoint sent votre colère monter et monter…  Il peut prendre le relais, vous poser un bras sur l'épaule, vous faire un signe, ce qui peut vous permettre de ne pas céder à la colère.

La relaxation :

Elle va avoir un impact énorme sur la colère. En prenant l'habitude de prendre du temps pour vous relaxer, vous allez mieux gérer vos émotions.
La cohérence cardiaque, la méditation peut être pour vous une aide très précieuse.

Faites de votre mieux…

Vous avez encore craqué…Du mieux que vous pouvez, ne cédez pas à la culpabilité, source de stress et de colère.

Dites-vous, et dites à votre entourage, que vous faites des efforts, que ce n'est pas facile et que vous ferez mieux la prochaine fois !

Laissez-moi vos commentaires, ci-dessous, pour me donner dire comment vous arrivez à rester calme devant votre enfant.

Votre livre gratuit : Comment donner confiance en soi à votre enfant ?

 
 

8 réponses

  1. Simon petitclerc
    Bonjour Cette nuit, 1:30 mon garçon de 4 ans ne veut plus dormir. Jusqu'à 3:30, il nous tiens réveiller pour des raisons de nez qui coule...bref il cherche à nous provoquer car il ne veut plus dormir. Que faire avec ce genre de comportement!!Merci pour le lien
  2. therapie
    Bonjour Simon,Je pense qu'il est difficile de maîtriser votre colère contre votre enfant dans ces moments-là, surtout à cette heure-là. Ce qui va être utile, c'est de pratique ce que l'on appelle le time-out. C'est-à-dire de ne plus réagir à ses demandes, même s'il crie. Plus facile à dire à dire qu'à faire qu'à dire. Oui, je sais ! Mais c'est le seul moyen pour que son comportement change. En effet s'il ne voit pas de réactions de votre part, il va gérer son problème lui-même. Ne vous inquiétez pas, il ne sera pas traumatisé, il va s'en remettre et apprendre l'autonomie. Bien sûr, expliquer lui avant ce que vous allez faire, que vous l'aimez, mais qu'au milieu de la nuit, vous avez besoin de dormir pour pouvoir vous occuper de lui le jour. Expliquez-lui qu'il a besoin pour devenir grand de gérer lui-même ses peurs.Je vous souhaite une bonne continuation !
  3. Rachel
    Bonjour, Mon fils a presque 2 ans et sait déjà reconnaître ce qui va me mettre en colère sur le champ. Comme vous le dites il n'est pas malveillant mais recherche constamment l'attention. Sa petite soeur est née il y a deux semaines et depuis j'ai l'impression que la situation empire. Le coucher du soir est un cauchemar qui dure des heures. Nous n'avons qu'une chambre à coucher pour toute la famille et nous l'endormons devant la télé dans le salon (autrefois il s'endormait dans son lit mais maintenant il en sort pour nous rejoindre). Il passe sa soirée à aller à droite à gauche bruyamment et jz n'ai plus aucune patience à ce stade là, après des journées bien remplies avec deux petits. Je me mets dans des colères noires et j'ai peur de devenir violente car ni le calme, ni l'énervement n'ont d'impact sur son comportement. Je suis à bout.
  4. therapie
    Bonjour je comprends votre situation. Votre colère et votre énervement ne viendront, en effet, pas à bout de sa colère. Peut-être avez vous besoin d'une aide extérieure. Qu'en pensez-vous ?
  5. Bonjour Ma fille qui a 3 ans . a regarder un film le grinch qui lui a fait peur , elle a peur des monstres aussi . et elle veux avoir des papouilles tous les soir . sa dur longtemps et si je ne cedent pas a 0h elle ne dort toujours pas et le dit si j ai pas de papouille je ne peux pas dormir. Et le matin c est un peu compliquer mais elle va a l ecole tout de meme. J ai pas le temps de faire sa j ai 2 enfants la 2 ene a 7 mois un travail . quand ils sont au lit j aimerai me poser avant 22h. On a un rituel une petite tasse de chocolat une histoire et le dodo . et voila les papouille se sont rajouter alors qu elle dormait tres bien . J ai plus l impression qu elle se sert du film qu elle a vu pour ne pas dormir toute seule . elle ne fait pas de cauchemard dort tres bien et ne me parle pas de tout sa elle est tres joyeuse a l ecole.... Je ne sais plus quoi faire
  6. therapie
    BonjourPrenez le temps de lui faire de moins en moins de papouilles et elle va s'habituer à gérer sa peur toute seule.Bonne continuation
  7. Bonjour. J'ai 2 petits garçons 7 et 6 en octobre. Min 2 ème fils, fait des crise de colère et frappe dans des objets. Souvent' j'essaie de garder mon calme, mais j'avoue que ses compliquer. Est ce que ses normales? Comment réagir ? Il veux sans cesse qu'on face attention a lui et des qu'il demande quelque chose il n'accepte pas qu'on lui dise non. Besoin. D'aide. Est ce quil faut que je prenne RDV chez un spécialiste ? Si oui lesquels ? Merci
  8. therapie
    Bonjour,Il est en effet normal de perdre patience parfois. Vous avez tous les conseils dont vous avez besoin dans cet article. Pratiquez avec lui, le time out, c'est à dire le fait de moins lui donner d'attention et de l'ignorer lorsqu'il se met en colère. Si vous prenez un rendez-vous avec un spécialiste , allez voir quelqu'un qui pratique la thérapie comportementale.

Ajouter un commentaire