Comment mettre à distance ses pensées négatives?

Dans cet article, vous allez apprendre à véritablement prendre de la distance avec vos pensées négatives et à penser beaucoup plus positivement !

Vous avez pris l'habitude de penser négativement, vous vous dites souvent que vous n'allez pas y arriver, qu'à votre âge, vous n'allez pas changer et que c'est dans votre nature.

 

Et si c'était faux ! Et si c'était simplement une mauvaise habitude qu'a pris votre cerveau !

 

Les pensées ne sont pas des faits !

Nos pensées ne sont pas des faits ! Elles ne sont qu'une production de notre imagination.

Ce sont des sortes d’images en 3D qui parfois, nous font très peur, mais ne peuvent rien contre nous, du moins physiquement.

Imaginez l’image en 3D de Dark Vador avec son épée qui débarque dans votre salon. La peur est garantie !
Et puis au bout d’un moment, ce monstre finit ne plus vous effrayez, car vous savez que c’est juste une image, certes convaincante, mais inoffensive.

Autrement dit, on peut apprivoiser sa pensée négative et s'en détacher émotionnellement.

 

La pensée et l’émotion, c’est comme le tonnerre et l’éclair :

Tout comme le tonnerre et l’éclair, la pensée est indissociable de l’émotion.

Lorsque vous éprouvez une émotion désagréable, (Tristesse, colère, peur, jalousie…), vous avez une pensée qui l’accompagne (pensée automatique).
Voici un outil pour apprendre à déjouer les pensées négatives.

Vous allez dans un premier temps, apprendre à repérer vos pensées négatives.
Ensuite, imaginez une autre interprétation, tout aussi plausible, pour expliquer la même situation, mais positive cette fois-ci (pensée alternative).

Faites cela par écrit sous forme de tableau et entraînez votre esprit !

Situation Ce que je ressens : émotions Ce que je pense : pensées automatiques  Ce que je peux  penser d’autre : pensées alternatives
Mme Bigoudi ne m’a pas salué ce matin. Tristesse, appréhension. Elle me fait la tête.Elle est fâchée contre moi.   Elle était      préoccupée.Elle   ne m’a pas vu.

Ridiculiser la pensée négative : « t’es là toi »

Connaissez-vous le film « les vacances de Monsieur Hulot de Jacques Taty » ?

L’action se passe dans les années 50 au bord de la mer.
Une scène revient à plusieurs reprises dans le film : une femme grande et forte qui marche vite, et son mari, plus petit qu'elle, qui peine à la suivre.

Dans une des scènes, il croule sous le matériel de plage et court derrière, alors qu’elle a pour tout bagage, son ombrelle.

Elle se retourne, de temps en temps, et lui « tu es  là toi ? » D’un air étonné, alors qu’elle sait très bien qu’il la suit toujours, ce qu’il a toujours fait toute sa vie, tel un petit toutou.

C’est ce que vous pouvez faire, repérer la pensée négative et lui dire « tu es là toi ?» De manière à la ridiculiser et la laisser à grand-peine courir derrière vous, au lieu de la suivre et d'en subir les conséquences.

La pensée négative au fond de la classe !

Une autre technique qui me vient tout droit d’une patiente :

J’ai une cliente qui m’a dit imaginer sa pensée négative, comme une mauvais élève, qui est rentrée dans sa classe.

Elle la met à côté d’un bon élève, appelé pensée positive, ou la place, au fond de la classe, et elle lui dit « Tu restes dans le fond, près du poêle et tu n’embêtes personne ».

On peut écrire sa pensée négative et faire des chapeaux sur les i, faire des petites fleurs, des oiseaux ou un grand soleil comme sur les dessins d’enfant.

Cela permet de mettre la pensée à distance, de lui accorder moins d’importance, et surtout d’en diminuer son impact sur soi-même.

comment remettre en question sa pensée négative?

Il est possible de chanter sa pensée : "La la la, je pense que madame bigoudi est fâchée contre moi, car elle ne m’a pas saluée ce matin, la la la".
Vous pouvez la chanter avec une voix la plus aiguë possible, en rap, en opéra...

Cette pensée négative, chantée, va perdre de son poids, car elle est encore tournée en ridicule.

Alors testez cela et laissez-moi un commentaire pour voir si cela fonctionne sur vous.

1 réponse

  1. Pierre
    Interessant...

Ajouter un commentaire