Déroulement d’une séance de thérapie comportementale

 déroulement d'une séance de thérapie comportementale Dans cet article, vous allez tout savoir sur le déroulement d'une séance de thérapie comportementale avec moi !

Tout d'abord, contrairement à une thérapie classique, je ne vais pas me contenter de vous écouter, sans rien dire ! Je vais échanger avec vous et répondre à toutes vos questions.

Vous pourrez ne pas être d'accord avec moi et nous en discuterons ensemble.

Enfin, je vais vous donner des outils pour vous aider à aller mieux et être rapidement autonome.

La séance est active et on ne s'y ennuie pas !

Alors comment se déroule la séance de thérapie comportementale ?

1) Nous allons d'abord étudier votre problème ... 

Je vais étudier, d'abord, votre problème et voir quelle est votre demande afin de coller au mieux à vos besoins.

Si vous n'avez pas de demandes particulières, ne vous inquiétez pas ! Je pourrais vous orienter et découvrir, avec vous, sur quoi nous devons travailler.

Je cherche aussi, au début à obtenir avec vous l'alliance thérapeutique. C'est le fait que vous soyez à l'aise avec moi et que vous ayez envie de vous soigner grâce à la thérapie comportementale.

Cette étape fera l'objet de 2 ou 3 séances. Cette étape est primordiale ! Prendre son temps pour diagnostiquer et nous connaître nous fera avancer plus vite dans la thérapie, par la suite.

 En 2 étapes :

-  Je vous pose des questions sur le fonctionnement de votre souci, sa fréquence, sa durée, son intensité et les retentissements sur votre vie actuelle.

- Je vois avec vous à quand remonte votre problème :

  • Histoire d'apparition,
  • Facteurs de maintien (entourage, événements, traitement)
  • Facteur prédisposant : histoire sur l'enfance, l'adolescence et vie adulte.

2) Nous mettons en place un plan de soin.

Ensemble, nous allons déterminer un objectif commun pour améliorer votre problème. Je vous fais une description précise de ses méthodes, et je vous explique ce que vous allez devoir faire.

3) La thérapie cognitive et comportementale :

C’est l'application progressive du programme, à l’aide des différentes techniques. Elle se fait à votre rythme et nous réajustons le tir lorsqu'il le faut !

4) Nous évaluons les résultats :

Nous évaluons ensemble les effets et les résultats de la thérapie comportementale, à chaque séance. Il n’est pas impossible de considérer une nouvelle psychothérapie, suite à cette évaluation, si de nouveaux objectifs sont envisagés.

Prescription de taches inter-séances :

À la fin de chaque séance de thérapie comportementale, je vous donne des tâches à faire chez vous. Rassurez-vous, celles-ci sont simples et rapides à faire.

Elles sont importantes pour le bon fonctionnement de la thérapie. Ces exercices seront étudiés, pendant la séance, et commentés ensemble. Ainsi s'il y a des choses que vous n'avez pas comprises, je vous les réexplique.

Évidemment, il n'y pas de secret, plus vous faites ses exercices, plus la thérapie est rapide, plus vous économisez votre argent (en temps de crise, ce n'est pas négligeable) et plus vous devenez autonome par rapport à moi.

Voilà, vous savez tout sur le déroulement d'une séance de thérapie comportementale.

Pour mieux comprendre retrouver l'histoire de Thomas et Léa qui sont d'anciens patients

Cette thérapie va se centrer plus sur votre problème du moment et moins sur votre passé !

Vous allez gagner du temps et surtout de l'argent par rapport à une thérapie classique. Vous allez repartir chez vous, avec des outils simples et efficaces !

Vous allez moins réfléchir au Pourquoi, mais plus au Comment vous en sortir !

En quoi consiste cette solution ?

Voyons tout de suite ce qu'est la thérapie comportementale. Elle est née dans les années 60 aux Etats-Unis et elle a mis 10 ans pour traverser la France.

Et oui à cette époque, on ne connaissait pas You Tube, et les moyens de transport étaient beaucoup moins sophistiqués.

C’est une thérapie  est  scientifique en perpétuelle évolution grâce à des recherches très poussées.  Elle  est reconnue par les autorités de santé et mondialement utilisée.

Et vous savez pourquoi ? Car c’est une thérapie efficace et brève.

La thérapie part du principe que ce sont vos idées négatives qui sont la source de vos problèmes.

De ces pensées négatives vont découler des comportements négatifs.

Afin de mieux comprendre comment fonctionne la thérapie et comment on soigne

Je vais vous raconter L’histoire de Thomas et Léa des patients venus à mon cabinet dont j’ai changé le nom pour des raisons de confidentialité.*

Thomas est déprimé, car il vient d'être licencié !

Thomas 30 ans est ingénieur, il vient d’être licencié économique, car malheureusement dernier arrivé dans la boîte. Il vient me voir, car il est déprimé et n’a plus goût rien

Nous analysons en séance son problème et je lui donne un exercice à faire chez lui.

Il doit fait un relevé de ce qu’il fait dans la journée et le noter chaque jour.

Il revient me voir et il s’aperçoit qu’il fait beaucoup plus de choses qu’il ne croyait.  Et ça commence l’aider à reprendre confiance en lui.

Ensuite, je vois avec lui les activités qu’il peut reprendre petit à petit.

Je l’ai incité à reprendre ses activités chez lui comme se faire à manger, nettoyer sa maison, reprendre le sport.

Cela l’a considérablement boosté, il a repris un peu plus confiance en lui et s’est senti beaucoup plus efficace.

C’est un moyen efficace pour sortir, de la dépression.

Car en effet, moins on fait d'activités dans la journée et plus on est fatigué. Plus on refait de choses et plus on arrive à sortir de la dépression, à condition de ne pas en faire de trop bien sûr.

Ensuite, nous avons étudié ses pensées négatives et il en avait ! Des pensées du type. "Je ne retrouverais jamais un travail, c’est de ma faute si j’ai été licencié, c’est la crise..."

En semble, nous avons-nous avons trouvé des idées plus positives, attention ce n’est pas la méthode Coué ! Il ne s’agit pas de se dire, je vais retrouver du travail facilement, la vie est belle….

Thérapie comportementale

La vie n’est pas rose et pas toujours tendre, mais je l’ai aidé à relativiser ses pensées négatives.

Il a réussi à se dire que ce n’était pas de sa faute s’il avait été licencié qu’il était très qualifié et que malgré la crise, et même si cela prendra du temps, il a des chances de retrouver un travail, s’il cherche bien sûr.

Et vous savez quoi ?

Il a changé ses comportements grâce à des idées plus positives et 6 mois après il a fini par sortir de la dépression et par retrouver un travail.

Léa est terrifiée par les serpents !

Je vais vous raconter maintenant l’histoire de Léa qui a 40 ans et qui souffre de la phobie des serpents.

Elle habite à la campagne et chaque année, au début du printemps aux beaux jours, elle voit au moins une fois Madame la Couleuvre qui traverse nonchalamment son jardin.

Et là ! C’est la panique totale, elle ne sort plus dans son jardin de l’été et, pire encore, elle a peur pour ses enfants.

Ensemble, nous avons étudié sa peur et remis en question ses idées négatives, elle pensait qu’une couleuvre était capable de faire un bond de 5 mètres et de lui sauter au coup, pour la terrasser de son venin mortel. Un peu comme dans le film Anaconda.

Thérapie comportementale

Elle a fait des recherches par elle-même sur les couleuvres et s’est rendu compte que ses idées étaient fausses.

Nous avons travaillé sur sa peur directement en l’exposant petit à petit à sa peur. Elle a d’abord regardé un serpent dans le livre de la jungle de sa fille ! Ça, c'était déjà effrayant pour elle. Elle s’est habituée à le regarder pour avoir moins peur.

Ensuite, je l’ai amené à regarder des serpents sur un ordinateur que je tenais à un mètre d’elle, puis elle a rapproché l’image d’elle, jusqu’à prendre le portable sur ces genoux et toucher l’écran !

Après quelques séances, sa peur avait diminué, j’ai sorti alors de mon tiroir un serpent en plastique. Elle avait été prévenue, rassurez-vous ! Elle a réussi à tenir le serpent entre ses mains. Un exploit pour elle !

Elle a arrêté la thérapie, car sa peur avait considérablement diminué ! Elle sentait qu’elle pouvait mieux affronter la vision du serpent dans son jardin.

Si elle avait voulu aller plus loin et se débarrasser de sa peur, elle aurait pu aller à l’île aux serpents. C'est un parc animalier avec uniquement des serpents et on peut même en toucher un ! Imaginez le cauchemar pour Léa et peut-être pour vous ! Moi, je n’aime pas trop cet animal, j’imagine que vous non plus ?

Mais elle ne l’a pas souhaité, elle voulait juste se sentir mieux dans son jardin.

Faites-vous aussi, cet exercice de thérapie comportementale !

Alors comme Thomas et Léa, prenez conscience de vos idées négatives et de vos peurs, transformez les et affrontez et votre vie va changer.

Repérez dans un premier temps vos idées négatives et entraîner vous à penser plus positivement, comme Thomas. Vous pouvez faire cet exercice par écrit pour mieux apprendre à remettre en question vos idées négatives. Repérez vos peurs et affrontez les petit à petit comme Léa.

Voici pourquoi la thérapie comportementale est véritablement la thérapie du changement !

Si vous voulez d'autres informations :

Contactez-moi