L’ AFFIRMATION DE SOI, 4 conseils pour ne PLUS se LAISSER FAIRE ?

Vous n’arrivez pas à vous imposer à cause d’un déficit en affirmation de soi. Heureusement, en couple comme au travail, s’affirmer est toujours possible. Découvrez 4 conseils pour apprendre à exprimer votre volonté et à communiquer vos sentiments. Ne vous laissez-plus faire !

Savez-vous vraiment ce que signifie "affirmation de soi" ? Ce n’est pas se mettre en colère, être désagréable avec autrui, humilier son interlocuteur, ni le manipuler. Au contraire, c'est une manière calme de donner son avis tout en respectant l’opinion de son interlocuteur. Pour s’affirmer, il faut savoir écouter et exprimer son désaccord.

Sous certains aspects, l’affirmation de soi relève de la communication non violente. Ce n’est ni inné, ni évident, surtout quand on manque de confiance en soi. Mais rassurez-vous, en appliquant les 4 conseils ci-dessous, vous allez y parvenir.

1er conseil : savoir dire non pour s’affirmer

Vous ne voulez pas gérer ce projet professionnel ? De plus, vous avez déjà travaillé davantage que vos collègues ? Dites non et expliquez calmement votre point de vue à votre patron. Tel ami vous demande de lui prêter de l’argent, or vous avez des difficultés financières ?

S’il est vraiment votre ami, il comprendra votre problème. C’est ainsi que vous instaurerez une relation de confiance avec votre entourage. D’accord, c’est désagréable à avouer sur le moment, mais moins que d’agir à contrecœur… N’est-ce pas ?

2e conseil : affirmation de soi au risque de déplaire

Il vous est sans doute déjà arrivé d’entendre des propos avec lesquels vous n’étiez pas du tout d’accord, qu’ils vous concernent personnellement ou non. Et vous n’osez contredire personne par peur d’être moins aimé, rejeté, critiqué… Vous êtes en droit d’exprimer vos besoins quitte à contrarier quelqu’un.

Défendez aussi votre point de vue ! S’il est énoncé sans agressivité, votre divergence d’opinion peut même entraîner un débat constructif. Ce sera intéressant pour chacun d’entre vous. Si jamais votre interlocuteur ne tolère pas votre critique, proposez-lui de lire cet article et, en particulier, le 4e conseil !

3e conseil : apprendre à faire ou à recevoir un compliment

Vous n’osez pas faire un compliment par peur d’être ridicule. Vous craigniez de ne pas communiquer correctement vos sentiments. Ou alors, vous imaginez que faire un compliment va renvoyer une mauvaise image de vous. Vous risqueriez de passer pour quelqu’un de sentimental par exemple.

Lorsque vous recevez un compliment, vous le niez pour être modeste ou par pure gêne. Peut-être aussi êtes-vous anxieux, mal à l’aise. Pourtant, s’ils sont sincères, les compliments sont valorisants, motivants et améliorent vos relations avec autrui.

4e conseil : accepter la critique sans s’énerver ni se vexer

Les critiques nous construisent aussi et peuvent nous permettre de progresser. Paradoxalement, elles nous aident à atteindre nos objectifs. Bien souvent, la colère ou le fait de se sentir blessé face à la critique relève d’un problème d’estime de soi.

Personne n’aime vraiment être critiqué. Parfois, d'ailleurs, l’injustice ressentie est fondée. Cependant, avoir la capacité de recevoir les critique signifie savoir se remettre en question. C’est un excellent moyen d’avancer et d’accéder à une meilleure connaissance de soi-même.

Affirmation de soi : c'est un entraînement !

À l’image du sport, s'affirmer se pratique de manière régulière pour aboutir à des résultats visibles et positifs. Comme pour l’entraînement sportif, mieux vaut augmenter la difficulté petit à petit.

Ainsi, commencez par vous entraîner avec votre compagne ou votre compagnon. C’est probablement la personne avec laquelle vous êtes le plus à l’aise. Puis, appliquez mes conseils avec vos amis. Enfin, si nécessaire, faites face à vos collègues voire à votre patron.

Grâce à mes techniques, vous allez améliorer votre affirmation de soi et enfin obtenir ce que vous voulez ! Retrouvez-les en vidéo !

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire