Plus de disputes entre vos enfants, oui c’est possible!

 

Dans cet article, vous allez découvrir comment faire pour qu'il n'y ait plus de disputes entre vos enfants.

Loin du tableau idyllique de la fratrie unie, les relations entre frères et sœurs sont souvent jonchées de disputes plus ou moins violentes. Quelle place doivent tenir les parents dans ses conflits qui font partie de toutes les familles ?

Entre neutralité et intervention mesurée ou excessive, les meilleures solutions sont souvent le fruit du bon sens. Voici quelques conseils...

La dispute = attirer l’attention

Avant de savoir comment réagir à une situation, il faut tout d’abord la comprendre. Une dispute entre enfants ou une grosse colère, c’est souvent le moyen d’attirer l’attention.

Peu de parents le savent, mais le but des chamailleries, c’est d’éveiller l’intérêt des adultes et les amener à choisir un camp.

L’erreur la plus courante consiste à protéger le plus jeune tout en responsabilisant le plus grand.

Cette réaction a pour conséquence généralement de permettre au plus petit de pousser toujours plus loin les provocations, de se cataloguer dans l’image de la victime et de culpabiliser le plus grand qui en tire un sentiment d’injustice.

Ce n’est certainement pas le résultat voulu par les parents. Alors quelle attitude doit-on adopter en cas de litige ?

La bonne attitude

Ne pas intervenir est tout simplement la meilleure attitude à prendre. Les résultats sont visibles rapidement : les disputes vont diminuer en un temps record.

Cela n’empêche pas la vigilance et l’intervention des adultes en cas de danger pour l’un des deux enfants, notamment quand il y a un tout petit.

Pour dédramatiser, on peut également employer l’humour. Le parent joue par exemple un intervenant extérieur, comme un journaliste, qui relaterait la dispute à la radio ou à la télévision.

Cette attitude permet à la fois d’abaisser les tensions et de ne pas prendre parti directement.

Donner les bons outils à vos enfants

Ne pas intervenir est frustrant ! Pourtant, c’est la meilleure solution, car non seulement les relations entre frères et sœurs vont s’en trouver apaisées, mais ils vont également apprendre à gérer leurs conflits tous seuls.

Dans un premier temps, le parent peut calmer la situation en séparant les deux enfants, mais sans faire de différenciation : si l’un est consigné dans sa chambre, l’autre doit l’être aussi.

Après l’apaisement, vient le moment de la réflexion. Il faut amener les enfants à trouver une solution satisfaisante pour les deux camps sans l’intervention de l’adulte comme arbitre.

Si la situation est ingérable, il est judicieux de consulter un psychothérapeute spécialisé dans les relations parent/enfant.

Plus de disputes entre vos enfants, oui, c'est possible !

De la lecture pour empêcher vos enfants de disputer :

Cliquez sur les livres

             

Source :
Tiré du livre « La discipline positive » de Jane 
Nelsen

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire