janvier 3

Les ruminations mentales : 5 conseils pour sortir, enfin, du cercle vicieux.

Je souffrais aussi de ruminations mentales !  

Je me rappelle d’un désaccord avec un ami il y a quelques années.  

Je l’avais visiblement froissé par mes propos maladroits. 

En le quittant, mon cerveau était en ébullition. 

Je me disais : 

“C’est de sa faute quand même il exagère. 

Mais peut-être y suis-je allé un peu fort.

Pourquoi être allé le voir ce jour-là, j’étais fatigué et  je m’étais dit que je ne devrais  pas le faire. 

Et s’il était fâché pour de bon ?

De toute façon ça m’est égal, il n’a qu’à se remettre un peu en question.

 Ah mais quand même je l’aime bien… “

Je me refaisais le fil de la conversation en boucle et ça a duré à un tel point que j’ai fini par me gâcher la nuit. 

Le lendemain, j’ai eu une bonne discussion avec lui. 

Chacun s’est excusé et tout était réglé. 

Ruminations mentales les arrêter

Alors à quoi bon ruminer ? A quoi ça a servi ? 

A rien. 

Vous aussi peut-être avez- vous pris l’habitude de ruminer ? 

Si vous souffrez d’angoisse ou d’anxiété, vous vous demandez pourquoi vous avez cela. 

Vous parcourez en imagination votre passé pendant des heures cherchant une improbable cause. 

Ou bien encore une réflexion désagréable va vous faire cogiter pendant des heures. 

Vous avez passé une mauvaise journée, avez fait une erreur et c’est parti, vous refaites cette journée dans votre tête, essayant de voir ce que vous auriez pu faire ou ne pas faire… 

STOP c’est épuisant. 

Stopper les ruminations mentales.

Cela vous stresse, vous ressentez une oppression dans la poitrine. 

Et si vous pouviez débrancher pour une fois ce maudit cerveau, si vous pouviez tout simplement faire le vide ou, mieux encore, vous arrêter de penser.

Pas possible… 

Dommage, il doit bien y avoir une solution ? 

Oui, même si nous ne pouvons couper le courant du cerveau comme sur un poste de télévision, nous pouvons du moins le calmer. 

Ouf. Mais comment ?  

Lisez cet article jusqu’au bout vous allez tout savoir sur les ruminations mentales et comment les stopper ou les dompter. 

Qu’est-ce qu’une rumination mentale ? 

Une rumination est tout d’abord une réflexion pour résoudre un problème. Nous avons  donc besoin de “ruminer” un peu. 

Mais on parle véritablement de ruminations mentales quand la pensée tourne en boucle et cela peut durer des heures sans rien résoudre. 

Vous faites  pour ainsi dire du surplace, comme un hamster qui tourne dans sa cage. 

Ruminations mentales comment les bloquer

C’est inutile, inefficace et cela pompe toute votre énergie. 

Mais c’est plus fort que vous ! Je sais de quoi je parle. 

Rassurez-vous, je rumine moins et vous y arriverez aussi, je vais vous montrer comment.

Plus vous ruminez, plus vous stressez et plus vous augmentez les risques de dépression. 

Une raison de plus pour aller au bout de l’article… 

Les chercheurs, selon Sonia Lupien (docteur en neuroscience), disent que la rumination mentale est une pensée centrée sur soi qui implique des pensées répétitives et intrusives (difficiles à chasser et d’apparition brutale). Ces pensées sont toujours de nature négative. 

Ruminer du positif, ce serait drôlement bien.

Imaginez que vous ruminez en boucle sur vos super vacances qui se sont bien passées en ressentant toutes les émotions joyeuses. 

Ruminations mentales et pensées positives

Ce serait génial non ?  

Hélas, les ruminations mentales sont des pensées qui vous amènent toujours dans un état émotionnel négatif et qui ne vont aboutir à rien. 

Certaines personnes ont tendance à ruminer plus que d’autres et j’en fais encore un peu partie. C’est un trait de personnalité. 

Mais encore une fois, je vous rassure vous avez le pouvoir d’ atténuer considérablement vos ruminations, j’en suis la preuve. 

Je réfléchis ou je rumine ? 

L’autre jour, une cliente me disait “ moi je ne rumine pas, je réfléchis “

Elle croyait dur comme fer que ce fonctionnement mental l’aidait, ce qui était faux bien sûr. 

Comment réfléchir sur les ruminations mentales.

Christophe André, psychiatre connu en France, nous propose pour faire la différence, de nous poser 3 questions. 

Faites vous aussi ce test : 

1 Depuis que je “réfléchis” est-ce que cela va mieux ? Ça me soulage ? 

2 Est-ce cela m’a aidé à trouver une solution ? 

3 Si ça ne m’a pas rapproché d’une solution, est-ce que j’y vois plus clair ?

Alors ? Vous avez répondu non à toutes ses questions donc vous souffrez de ruminations mentales. Et vous n’allez pas trouver de solutions avec ce système. 

Dans le cas contraire, vous réfléchissez. Pas de soucis pour vous, cela vous aide. 

Y a-t-il des dangers aux ruminations mentales ? 

Toujours selon Sonia Lupien, les chercheurs ont découvert de grands dangers à la rumination. 

On peut se perdre dans les pensées négatives et selon eux cela devient addictif. 

Cela devient un mode de fonctionnement mental qui peut amener à la dépression. 

Ensuite, vos ruminations atténuent votre faculté de résoudre les problèmes dans votre vie. 

Ainsi lorsque vous ruminez sur un problème vous avez moins tendance à passer à l’action pour le résoudre. 

Tout votre esprit est occupé à ruminer au lieu de trouver des actions sensées pour le résoudre. 

Cela impacte aussi les autres décisions de votre vie. 

Les gens qui ruminent sont beaucoup plus stressés que les autres et leur stress dure plus longtemps. 

Comment diminuer les ruminations mentales

Comment faire alors ? 

Voilà les solutions que vous attendez tous…

Les 5 conseils pour arrêter les ruminations mentales : 

 LA PREMIERE FACON d’arrêter une rumination mentale est de créer ce qu’on appelle une interférence cognitive. 

Votre cerveau peut faire difficilement deux choses à la fois. Vous pouvez conduire et parler certes, mais pas répondre à un email et au téléphone à la fois. 

Vos ruminations sont verbales comme une sorte de bla bla bla, un discours dans votre cerveau. 

Vous avez besoin d’occuper votre cerveau à une activité verbale, pour arrêter ces ruminations. 

Vous allez occuper votre cerveau à autre chose, mais avec des mots pour ne plus entendre le bla bla bla 

Lisez donc un livre, faites des mots fléchés, écrivez, regardez un film. 

Appelez une copine, mais attention de ne pas ruminer avec elle sur votre problème, car le hamster est reparti. 

LA DEUXIEME ASTUCE est d’arrêter de croire votre voix des pensées négatives. 

Ma voix des pensées négatives, je l’appelle Martine, désolé si vous vous appelez comme cela.

Je lui parle car souvent elle me dit “ tu ne vas pas arriver, c’est trop difficile, c’est de ta faute.” 

Je lui dit qu’elle se trompe, je la raisonne, je la ridiculise.

Bref,  je la mets à distance de moi et ça fait un bien fou. 

Il existe aussi d’autres exercices pour ne plus croire en vos pensées négatives que vous trouverez sur  ce lien. 

Vous allez voir que ce sont des exercices puissants qui peuvent stopper vos ruminations, mais aussi changer votre vie. 

VOUS ALLEZ CONTROLER le temps des ruminations, mettez un réveil et au bout de 15 minutes, s’il sonne vous arrêtez de ruminer et vous faites quelque chose d’autre.

Ainsi vous vous  permettez de ruminer un peu, ce qui peut permettre de cesser le combat et est peut-être une méthode plus douce. 

Vous pouvez aussi faire de la MEDITATION pleine conscience et vous trouverez aussi une vidéo sur ce lien. 

Enfin le SPORT est un outil formidable. 

Dès que vous commencez à ruminer, chaussez vos baskets ou vos chaussures de marche et bougez votre corps. 

Les chercheurs ont vu des améliorations chez des gens qui pratiquaient le sport dès qu’ils ressentaient l’envie de ruminer. 

Enfin je donne toujours l’image d’un TGV des ruminations. 

Ce dont vous avez  besoin c’est de ne pas monter dans le train des ruminations. 

Lorsque vous êtes à la gare, vous pouvez choisir de ne pas prendre le train.

 Mais lorsque vous êtes dedans vous ne pouvez plus en descendre et bien souvent vous ne savez pas combien de temps va durer le voyage. 

Aussi,  ne pas grimper dans le wagon en agissant sur les ruminations en amont va vous épargner des longues heures éreintantes de pensées inutiles. 

Je vous souhaite de réussir à moins ruminer, vous allez voir ça fait du bien. 

A bientôt. 

Emmanuel


Vous aimerez aussi :

N’ayez plus peur de mourir à cause d’une crise d’angoisse !

N’ayez plus peur de mourir à cause d’une crise d’angoisse !

Crise d’angoisse, quelles sont les causes et comment les prévenir ?

Crise d’angoisse, quelles sont les causes et comment les prévenir ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués (*)

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}