fbpx

Comment surmonter sa peur de parler en public (glossophobie)

Vous avez peur de parler en public ?, l'idée de vous présenter lorsque vous êtes en formation vous terrifie ?

Rassurez-vous il existe des solutions pour être plus à l'aise, et vaincre sa peur de parler en public. Cette angoisse a un nom : la glossophobie. Je vais vous donner 4 astuces simples pour la surmonter.

 

1re astuce pour réussir à parler en public : la caméra et l’entraînement

Même si vous avez les mains moites et le cœur qui s’emballe au moment de prendre la parole, persévérez. D’abord, vous devez bien répéter votre texte avant.

Si cela vous rassure, vous pouvez l’apprendre par cœur. Mais l’important est surtout de l’intérioriser. Savoir à l’avance ce que vous allez dire et dans quel ordre. En étant bien préparé, vous aurez déjà moins de raisons d’être anxieux face au public.

Ensuite, filmez-vous, avec un smartphone, une webcam… Peu importe. Enregistrez votre présentation face à la caméra. L’expérience sera peut-être douloureuse car la caméra va vous montrer vos tics de langage, vos bégaiements…

Vous serez obligé d’être confronté à cette image de vous. Mais l’exercice est positif parce qu'il vous permet de vous améliorer. N’hésitez donc pas à faire plusieurs vidéos voire à créer une chaîne youtube.

2e astuce : soyez pleinement conscient de votre peur de parler en public

Soyez à l’écoute de vos symptômes physiques (accélération du cœur, gorge nouée, sueur…). Et ne fuyez pas cette part de vous qui affirme : je ne vais pas y arriver, je vais oublier mon texte / avoir un trou de mémoire, je vais me ridiculiser…

La stratégie d’évitement a beau être naturelle, c’est une méthode inefficace. Je ne vais pas vous prétendre que vous allez évacuer totalement vos émotions négatives en admettant leur présence.

Mais si elles ne disparaissent pas, elles vont tout de même s’atténuer. Surtout, même avec la voix qui tremble un peu et la boule au ventre, vous serez capable d’aller au bout de votre présentation

3e astuce : acceptez votre stress de parler en public !

Vous me répondrez peut-être que vous n’avez pas trop le choix. En fait, c’est votre manière de considérer le stress qui doit changer. Le stress peut aussi être vu comme un ami.

En effet, le stress est positif car il peut améliorer votre concentration et votre capacité à vous dépasser, à oxygéner votre cerveau votre cerveau et vos muscles, etc.

Physiologiquement, le stress est un moyen d’affronter une menace/un danger. En ce sens, le stress peut avoir des effets bénéfiques. Pour cela, vous devez le voir comme un moteur pour remplir vos objectifs.

Grâce à cette acceptation du risque, vous augmentez votre capacité à performer en public ou sur scène malgré le trac.

4e astuce : Soyez vous-même face au public !

N’ayez pas peur d’être naturel. Même si cela paraît paradoxal, admettre que vous allez bafouiller va vous permettre de mieux affronter la situation.

Votre public comprend très bien votre angoisse. Il n’a pas du tout envie d’être à votre place. Non, personne n’aime le fait d’être seul devant un vaste auditoire.

Les risques que vous prenez en parlant en public, les personnes devant vous en sont conscientes. Ainsi, n’hésitez pas à avouer : « bon là, je n’ai sans doute pas été très clair. Je suis un peu ému alors je vais reprendre ce point »…

Cette attitude va même jouer en votre faveur parce qu’en étant aussi spontané, vous pourrez mieux interagir avec votre public.

La peur de parler en public (glossophobie) n’est donc pas une fatalité !

Et j’espère que vous l’aurez compris après avoir lu cet article ! Lorsque j’étais infirmier, je devais faire des transmissions – transmettre des nouvelles de mes patients à mes collègues – et c’était toujours très angoissant.

Ensuite, en tant que thérapeute, j’ai été invité à m’exprimer dans des conférences et, pire, à la radio où il n’y a qu’une seule prise.

Vous allez découvrir dans cette vidéo, comment j'ai moi-même réussi à faire face à cette peur handicapante. Alors si je l'ai fait pourquoi pas vous ?

Par ailleurs, il existe d’autres techniques pour dépasser la glossopobie. Si jamais la peur de parler en public continue à être handicapante, vous pouvez envisager une thérapie, par exemple par exposition à la réalité virtuelle.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire