Crise de panique, crise d’angoisse : comment les calmer rapidement ?

Une crise de panique (appelée aussi crise d'angoisse ou attaque de panique) vous a déjà envahi ? Ou bien l’un de vos proches vit des crises d’angoisse aiguës (spasmophilie) à répétition (c’est-à-dire un trouble panique) ?

Découvrez comment calmer rapidement ces épisodes intenses de terreur.

Des techniques simples existent pour reprendre le contrôle de vos émotions, gérer votre stress et calmer vos crises de panique. C'est d'autant plus essentiel pour éviter que ne s'installe un cercle vicieux où la peur de la crise suffit à la provoquer.

Apprenez à reconnaître une crise d’angoisse !

Quels sont les symptômes physiques ?

Palpitations cardiaques soudaines ? Oppression thoracique douloureuse ? Sueurs, tremblements, nausées ? Vertiges comme avant un évanouissement ? Peut-être n’était-ce jamais arrivé avant et vous ne comprenez pas pourquoi ça vous tombe dessus sans prévenir ? Ou alors, vous êtes impuissant tandis qu’augmente la fréquence des attaques de panique ?

Et les symptômes psychiques ?

Vous avez peur de mourir et c’est une réaction normale. En effet, les symptômes de la crise d’angoisse rappellent des pathologies existantes et plus ou moins graves, de l’infarctus du myocarde à l’hypoglycémie en passant par l’asthme. Les crises peuvent aussi donner à la victime l’impression de devenir folle (environnement irréel, sentiment de ne plus être soi-même…)

Vous avez dit troubles de panique ?

Lorsque ces crises de panique se répètent et sont accompagnées d’une anxiété anticipatoire (une crainte plus ou moins forte de revivre la crise), on parle plutôt de trouble panique. Il est souvent associé une agoraphobie, car vous avez peur de ne pas pouvoir vous échapper de la foule lors de l’attaque de panique et de ne pas être secouru à temps.

Retrouvez tout le résumé de l'article dans cette vidéo :

Comment calmer rapidement la crise de panique ?

Vous avez besoin d'accepter l’existence de la crise d’angoisse aiguë !

Non, ce n’est pas une crise cardiaque ! Et non, vous ne sombrez pas non plus dans la folie ! Vous n'allez pas non plus perdre le contrôle, car en règle générale, vous arrivez toujours à faire face, non ?

L’anxiété, un événement perturbant, la naissance d’une phobie… Les facteurs peuvent être nombreux ou impossibles à déterminer.

Prenez simplement conscience du fait que vous n’êtes pas en train de mourir. C'est tout simplement une crise de panique ! Même si, je sais, ce n'est pas facile à vivre.

Maintenant, je vais vous aider à comprendre ce qui se passe dans votre cerveau durant ces troubles anxieux.

Comment se déclenchent les symptômes de la crise de panique ?

Comment se déclenche la crise d'angoisse et de paniqueL’amygdale est une partie du cerveau, qui a une forme d'amende (d'où son nom) et nous en avons deux.  Cette dernière sert à décoder les situations menaçantes pour votre survie. C'est le centre de la peur !

Seulement dans le cas d'une attaque de panique, elle transmet l’information qu’il y a un danger alors que vous êtes en sécurité.

Physiquement, vous réagissez comme si la menace était réelle.

Alors, sans en être conscient, pour vous préparer à fuir et à courir, vous inspirez trop d’air, trop rapidement. Cette hyperventilation perturbe les fonctions cérébrales et entraîne une sensation d’étouffement, une gorge serrée, des douleurs musculaires, etc.

Contrôlez votre respiration !

Pour rétablir un équilibre entre l’oxygène inspiré et le dioxyde de carbone expiré, aidez-vous en soufflant dans un sac en papier. Ainsi, vous allez naturellement inspirer davantage de CO2.

Cependant, si cette technique est facile à reproduire chez vous, elle est moins évidente en public, d’autant que vous n’avez pas toujours un petit sac sur vous partout où vous allez.

Dans ce cas, apprenez à contrôler votre respiration comme montré dans cette vidéo. Alternez entre de petites inspirations suivies d’expirations longues et une respiration normale, jusqu’à ce que la crise de panique cesse. Elle dure en moyenne 10 minutes, rarement plus de 30 minutes.

Cette aide pour autogérer une crise d’angoisse ne se substitue pas à une thérapie comportementale et cognitive personnalisée, ni à une consultation chez votre médecin traitant ou psychiatre.

Le trouble panique, surtout, peut évoluer vers une dépression, une phobie sociale ou des addictions et doit donc être pris en charge. Cependant, vous êtes déjà mieux armé pour faire face une attaque de panique ou pour aider un proche paniqué.

Si vous souhaitez plus d'informations contactez moi en cliquant sur l'image !

Découvrez des livres qui peuvent vous aider à mieux gérer vos crises d'angoisse et de panique.

   

2 réponses

  1. Bonjour, Je vous remercie pour ces informations. J'ai voulu juste savoir si une personne peut avoir ces crises d'angoisse (symptomes de palpitation, d'essoufflement....) plusieurs fois par jour? Salutations;
  2. therapie
    Bonjour,Oui, c'est possible en effet ! Si on ne se sait pas gérer correctement la crise, elle peut revenir plusieurs fois dans la journée. Je vous souhaite de trouver une solution à ce problème et vous remercie pour votre commentaire.

Ajouter un commentaire